Actualité Sport

Real Madrid : Eduardo Camavinga explique son choix et dévoile ses objectifs

Arrivé hier soir à Madrid, Eduardo Camavinga (18 ans) a vécu ses premiers instants en tant que nouveau Madrilène. Ce matin, l’ancien milieu de terrain du Stade Rennais a passé avec succès sa visite médicale, avant d’effectuer son tout premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers. Ensuite, place aux actes officiels. Le numéro 25 de la Casa Blanca s’est présenté dans le salon d’honneur du centre d’entraînement de Valdebebas, avant de filer en conférence de presse, accompagné d’Emilio Butragueño. Face aux médias, le jeune Français a commencé par expliquer les raisons qui l’ont poussé à dire oui au Real Madrid.

« Je suis très heureux d’être ici. Je vais essayer de tout donner pour ce club. Au moment où j’ai su que j’allais jouer au Real Madrid, toute ma famille était heureuse. J’ai pensé à ma famille, à tous les problèmes que nous avons eus, c’est génial d’être ici. Je suis très heureux, c’est l’un des plus beaux jours de ma vie, comme quand j’ai fait mes débuts avec la France. Ça s’est fait dans les derniers instants du mercato, mais je ne vous dirais pas avec qui j’ai parlé. Quand je savais que j’allais venir ici, je savais que j’allais m’épanouir et jouer avec de grands joueurs. Le premier facteur (de son choix), ce n’est pas l’argent, c’est le plaisir. Réaliser un rêve que j’avais depuis tout petit. Quand j’ai su que je pouvais signer au Real Madrid, je n’ai pas réfléchi à deux fois. C’était un choix réfléchi même si ma saison dernière a été moyenne ».

Camavinga est aux anges

Ensuite, la recrue à 40 M€ a évoqué ses objectifs au sein d’un club très concurrentiel, notamment dans un milieu de terrain où figure la triplette Casemiro-Kroos-Modric. « Je dois apprendre, montrer à l’entraîneur que je suis prêt, travailler dur et essayer d’avoir des minutes pour avoir du temps de jeu. Mon but c’est de grappiller du temps de jeu. (…) Je suis un jeune joueur, je suis là pour apprendre. Peut-être que j’aurais besoin d’un temps d’adaptation, on verra. Je me sens prêt. » Prêt à démarrer son aventure, Camavinga a ensuite évoqué son intégration au sein de l’entrejeu merengue. « C’est une question qu’on me pose souvent. J’aime jouer devant la défense, mais je peux aussi jouer plus haut. Je dois m’adapter. Je donnerai le maximum. (…) Je ne ressemble pas à un joueur (du milieu). J’aime jouer, c’est le plus important. (…) Il y a déjà beaucoup de qualités dans l’équipe, mais je peux apporter de la technique et de l’agressivité, même s’ils l’ont déjà ».

Lui qui n’a connu que Rennes et la Bretagne jusqu’ici, l’international tricolore (3 sélections, 1 but) a donc été officiellement lancé dans le grand bain merengue. Un changement de dimension qui fait rêver de nombreux joueurs. Toutefois, à l’heure où la Coupe du monde 2022 au Qatar se rapproche à grands pas, signer dans une telle équipe peut également être risqué. En clair, si Camavinga ne s’impose pas, ses chances d’attirer l’attention du sélectionneur national ne seront pas très élevées. Mais cela ne semble pas stresser outre mesure l’intéressé. « C’est sûr que je vais essayer d’intégrer le onze de départ le plus rapidement possible. Avec ma famille, on a pensé à tout. Je suis ici pour m’épanouir, c’est la meilleure façon de progresser. La sélection viendra naturellement si je suis performant. » Place au terrain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.