Actualité justice

Deux frères tabassent un policier pour leur avoir réclamé le port du masque

Coupables de violence et voie de fait à agent dans l’exercice de ses fonctions, les frères Mohamed et Ibrahima Baldé ont été condamnés à 20 jours de prison par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

En détention depuis le 25 juillet dernier, Mohamed et Ibrahima Baldé, 22 et 20 ans, ont comparu hier jeudi, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Domiciliés à Guédiawaye, les deux frères répondaient du chef de violence et voie de fait à agent dans l’exercice de ses fonctions. Ils avaient bastonné un policier suite à leur interpellation pour non-port de masque.

D’après l’économie des faits, les prévenus ont été interpellés dans un marché de la place. Invités à rejoindre la fourgonnette de la police, Ibrahima et Mohamed refusent de s’exécuter. Pis, ils s’en prennent physiquement à l’agent interpellateur.

Cependant, les sieurs Baldé ont nié les faits devant le prétoire. “C’est le policier qui m’a giflé. Il m’a aussi donné un coup de tête”, accuse Mohamed, à l’absence de la partie civile.

Abondant dans le même sens, son petit frère soutient qu’ils portent régulièrement le masque. “Nous les avions enlevés à cause de la chaleur. Le mien était gardé dans ma poche”, allègue-t-il.

Convaincue de la culpabilité des prévenus, la représentante du Ministère public a requis l’application de la loi.

Conseil de la défense, Me Khadim Kébé a plaidé la relaxe. “Ce n’est que le défaut du port du masque qui est constant. Toutes les autres préventions ne sont que spéculation”, estime-t-il.

Lors de son délibéré, le président du tribunal a condamné les prévenus à 20 jours de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.