Actualité international

Une avocate surprise en pleins ébats sexuels avec un détenu (FRANCE)

Un surveillant de la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré, en Charente-Maritime a surpris fin juillet une avocate et son client en pleins ébats sexuels. L’Ordre des avocats local a ouvert une enquête.

Vendredi 30 juillet, alors qu’il « patrouillait », un surveillant pénitentiaire a surpris une avocate et son client en pleins ébats sexuels à la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime), selon le journal Sud Ouest.

L’avocate ne risque aucune sanction au pénal, le procureur de la République, Laurent Zuchowicz, n’engagera donc aucune poursuite. Mais sa carrière pourrait tout de même en pâtir. L’Ordre des avocats de Charente-Maritime a ouvert une enquête en vue d’une procédure disciplinaire. L’avocate risque une convocation devant le Conseil régional de discipline : la sanction peut aller du blâme à la radiation du barreau.

Le détenu passera quant à lui devant une commission de discipline au sein de l’établissement pénitentiaire.

Au-delà des conséquences réglementaires, l’affaire contient aussi un volet sanitaire : les syndicats pénitentiaires ont dénoncé une violation manifeste des règles sanitaires dans un contexte extrêmement tendu en prison. Les surveillants de la maison centrale ont ainsi déjà eu un cluster à gérer en avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.