Actualité société

Trafic de faux Billets: Un Nigérian interpellé avec 1Million de FCFA aux HLM Grand Médine

Selon les policiers, c’est suite à une exploitation d’une information faisant état d’un réseau de trafic de faux billets de banque et ayant cours légal au Sénégal qu’ils sont entrés en action. Ce réseau, selon les informations de la police, serait entretenu par un individu de nationalité nigériane résidant aux HLM Grand Médine près de l’école Dior.

Une fois en possession de cette information, les agents se sont rendus sur les lieux aux fins d’investigations. Sur place, avec la collaboration de leur informateur, les policiers ont interpellé et identifié un individu nommé Chukwa Odedo aux alentours du marché Dior. Un endroit où il a l’habitude d’écouler ses faux billets de banque.

La fouille effectuée sur lui a permis de découvrir deux enveloppes contenant chacune une somme de cinq cent mille (500 000 FCFA) en coupures de dix mille FCFA qu’il avait soigneusement dissimulées dans ses poches. Interrogé sur la provenance des dits billets, il a confié qu’ils lui ont été remis par la nommée Cecilia OKOYE après qu’il a passé commande auprès du mari de celle -ci qui a toujours été son fournisseur et qui se trouverait actuellement au Nigéria.

Le transport effectué au domicile de la nommé Cécilia a permis de l’interpeller. La perquisition effectuée dans son appartement n’a pas permis de découvrir des billets mais il a été découvert sur les lieux cinq paquets semblables à ceux utilisés par le nommé Chukwa Odedo pour garder les faux billets de banque.

Interrogée sur place, l’occupante des lieux a nié toute implication dans cette affaire. Elle déclare également n’avoir jamais vu ni connu le mis en cause. Elle a informé que son mari est présentement au Nigéria. Face aux policiers, Chukwa ODEDO a, lui, reconnait les faits qui lui sont reprochés. « J’ai commencé cette entreprise de mise en circulation de faux billets de banque depuis un mois. Après avoir acquis les faux billets, je les vends à mes clients moyennant la somme de 110 000 FCFA la liasse de 500 000 FCFA », a t-il avoué.

Interrogé sur sa clientèle, il a répondu n’avoir qu’un seul client qui se nomme Diop sans autre précision. Quant à la nommée Cécilia, elle a nié toute implication dans cette affaire. Bien que les policiers aient trouvé des enveloppes qui correspondent à celles qu’avait le mis en cause, elle a soutenu les avoir achetées pour collecter des fonds pour les besoins de la cérémonie funèbre de sa mère. « Je suis coutière et en même temps voyante. Donc, je n’ai pas le temps de trafiquer des faux billets », s’est-elle défendue, rapporte Le Témoin qui raconte les faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.