Accident

Loi sur le terrorisme: le G20 en grève d’avertissement ce lundi

Les syndicats de l’éducation, affiliés au G20, ont appelé à une grève d’avertissement ce lundi. Ils comptent dénoncer ainsi le vote du projet de loi portant modification du code pénal.«Le vendredi 25 janvier 2021, l’Assemblée nationale du Sénégal s’est réunie en procédure d’urgence pour examiner le projet de loi N° 10/2021 modifiant la loi N° 65-60 du 21 juillet 1965, portant Code pénal. Ayant reçu copie du projet de loi, le G20 s’est réuni en urgence sur sa plateforme virtuelle pour l’examiner afin d’en appréhender la quintessence ainsi que les conséquences potentielles que son vote pourrait avoir sur la vie et les activités des organisations syndicales. En parcourant ledit projet, le G20 a relevé un ensemble de dispositions inquiétantes portant sur les libertés individuelles et collectives notamment sur la liberté d’expression, la liberté d’association ainsi que sur le droit de manifester et le droit à l’information. Alors que le droit d’association, le droit d’expression, le droit de manifester ainsi que le droit à l’information sont des droits sacrés, garantis par la loi fondamentale de ce pays ainsi que par les lois supranationales signées et ratifiées par le Sénégal.Le G20 invite le Président de la République à abroger sans délais cette loi liberticide.Pour la préservation des acquis démocratiques, il demande à tous les enseignants d’observer une grève d’avertissement de 24h le lundi 28 juin 2021. Par ailleurs, le G20 s’engage à rencontrer les organisations de la société civile, les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que les organisations d’employeurs et de travailleurs pour bâtir avec elles un grand rassemblement autour de l’essentiel : défendre l’Etat de droit, car quand l’essentiel est menacé, il n’y a qu’un seul camp qui vaille d’être défendu, le camp du Sénégal ! Tous ensembles pour un état de droit ! », lance le G20, rapporte libéonline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.