Actualité justice

Procès en diffamation: Madiambal Diagne reconnait son « lapsus » sur l’auteur du rapport qui incriminerait Téliko

Ce jeudi 03 juin 2021, Madiambal Diagne et Souleymane Téliko soldaient leur différend devant le tribunal Correctionnel de Dakar.  Les avocats de la partie civile ont sollicité la culpabilité du journaliste et réclamé 500 millions de francs Cfa pour réparation du préjudice que leur client (Téliko) a subi. Selon eux, l’acte matériel de diffamation est établi. Le représentant du Ministère public, de son côté a requis l’application de la loi.

Tout commence le dimanche 28 mai de 11h à 12h, lors de l’émission Grand-Jury où Madiambal Diagne a révélé que Souleymane Téliko a été épinglé dans un rapport officiel par l’Union européenne pour avoir perçu des frais de mission pour aller au Tchad concernant l’affaire Hissein Habré, alors qu’il a été totalement pris en charge par le gouvernement tchadien. « L’Union européenne a protesté devant le gouvernement du Sénégal », avait soutenu le journaliste.

Selon « Les Echos », ce dernier soutient avoir les preuves de ses allégations. « Je suis poursuivi pour dénonciation calomnieuse. J’ai accepté de venir devant votre juridiction, car je suis citoyen et j’ai confiance en la justice de mon pays. J’ai dit et j’assume que le magistrat Souleymane Téliko a reçu des frais de mission d’un montant de 8 millions 925 pour une mission au Tchad. Il a commencé à rembourser par voie de moratoire », a-t-il affirmé.

Acculé par les avocats de Téliko, Madiambal Diagne a fini par reconnaître qu’il s’est trompé sur l’auteur du rapport. « J’ai parlé du rapport de l’Union européenne, et c’est un lapsus. c’est en fait un rapport de l’Union Africaine. Je l’ai avec moi », a-t-il fini par précisé.

Interrogé à son tour, Téliko a fait savoir que cet homme s’est acharné sur lui et s’attaque à sa personne. Pour le président de l’Union des Magistrat du Sénégal, Madiambal Diagne a inventé tout ce cirque pour ternir son image. Ce rapport de l’Union Européenne dont il fait état n’existe pas. Par conséquent, Il a dénaturé le rapport. « Tout le monde me demande, depuis quelques mois, ce qui se passe entre lui et moi. Je ne le connais pas. On n’a jamais travaillé. C’est de l’acharnement. Son objectif, c’est de créer le doute et de ternir l’image d’une personne. Je souffre depuis cette affaire », tempête Téliko.

Reprenant la parole, Madiambal Diagne répond à Teliko : « Parmi les 400 magistrats qui existent au Sénégal, c’est lui qui a été le seul magistrat cité dans une affaire d’escroquerie avec l’affaire Pape Ndiaye« . Le juge Téliko lui renvoie la balle, vous avez été cité dans une affaire de viol ici dans ce tribunal. Des propos auxquels le journaliste a voulu coûte que coûte apporter une réplique, mais le juge Ndary Diouf n’a pas accepté.

L’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 17 juin prochain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.