Actualité international

PARIS: UN HOMME VICTIME D’INSULTES RACISTES APRÈS UNE LOCATION POUR UNE DEMANDE EN MARIAGE

Un jeune homme originaire de l’Essonne, en France, voulait demander sa petite amie en mariage dans un endroit chic de la capitale française le 24 mai dernier. Pour l’occasion, Benjamin Kingombe avait loué un appartement dans le 16e arrondissement. Mais ce moment unique a viré au cauchemar quand il s’est vu refuser l’accès au logement par le concierge et le propriétaire. Victime de propos racistes violents, le cuisinier de 25 ans va porter plainte.

Profondément choqué par ce qui lui est arrivé, Benjamin Kingombe a raconté son histoire à AJ+. Le lundi 24 mai dernier, le jeune homme de 25 ans est prêt à demander sa compagne en mariage. Pour ce moment privilégié, l’homme originaire de la banlieue parisienne décide de louer un appartement chic dans le 16e arrondissement de la capitale. 

En arrivant sur place avec ses cadeaux et des décorations qu’il compte installer dans l’appartement, Benjamin Kingombe se voit refuser l’accès au bâtiment par le concierge. C’est à ce moment qu’il commence à être victime d’insultes racistes, comme il l’explique. “Vous allez être combien dans l’appartement? Vous ne rentrez pas, vous allez ramener toute l’Afrique”, lui aurait asséné le concierge. 

“Le monsieur me dit ‘je ne peux pas vous laisser rentrer’. Je n’ai pas compris, je lui dis ‘mais monsieur, c’est quoi le problème? J’ai réservé’. Il me dit ‘vous allez mettre la musique, et de toute façon on vous connaît vous allez ramener toute l’Afrique, vous allez faire la fête.’ Je lui réponds, ‘ce n’est pas une fête, c’est une demande en mariage’”, indique Benjamin Kingombe. 

Des propos racistes enregistrés

Sous le choc de ces propos, le jeune homme appelle le propriétaire de l’appartement. Mais ce dernier ne l’aide pas et va même encore plus loin dans les insultes racistes. “Il commence à s’énerver contre moi en me traitant de ‘sale nègre’, en me disant qu’il va m’attraper et m’écraser comme George Floyd, en me faisant des menaces de mort, me demandant de lui donner mon adresse.”

Pour avoir des preuves, Benjamin Kingombe et sa compagne rappellent le propriétaire quelques instants plus tard et l’enregistrent. “Non seulement vous avez pris 400 ans d’esclavage dans le cul, mais en plus ça ne vous a pas servi de leçon, vous êtes d’une bêtise exceptionnelle”, lance le propriétaire dans cette nouvelle conversation diffusée par AJ+. 

“Vous être allés au commissariat pour déposer plainte et vous ne connaissez même pas mon nom pour déposer plainte. Est-ce que vous pensez vraiment que les noirs ont accès à la justice? On vous tue, on vous viole, on vous tabasse, on vous insulte, est-ce qu’une fois un policier s’est fait condamner?”, ajoute-t-il.

Dépôt de plainte

Benjamin Kingombe a décidé de porter plainte, avec le soutien de Ligue de défense noire africaine (LDNA). Finalement, le jeune cuisinier a bien fait sa demande en mariage dans un autre appartement parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.