Actualité justice

Gracié le 04 avril, Fallou Diouf retourne en prison et écope deux ans fermes

Attrait à la barre du tribunal de Mbacké, pour vol commis la nuit, violence et voie de fait, Fallou Diouf a été condamné à deux ans de prison ferme, après avoir bénéficié d’une grâce  le 04 avril dernier. Il a été élargi de la Maison d’arrêt de Mbacké, alors qu’il devait y passé 3 mois fermes, pour avoir commis un vol. Ce qui  ne durera pas longtemps.

Une alerte a été lancée au Commissariat Spécial de Touba le 11 avril dernier, après l’interpellation d’un agresseur. Le prévenu aurait agressé en pleine nuit Maty Sall, qui manipulait son téléphone en marchant. Elle était en compagnie d’une femme enceinte. « Il m’a ordonné de lui remettre de force mon téléphone. J’ai refusé et il m’a tordu le bras, avant d’arracher l’appareil. Nous avons crié pour ameuter le voisinage », a renseigné la plaignante lors de son interrogatoire au commissariat spécial de Touba.

Le mis en cause, par ailleurs apprenti chauffeur a été neutralisé par des passants après une course poursuite alors qu’il tentait de fuir. Jugé par le tribunal d’instance de Mbacké pour vol commis la nuit, violence et voie de fait, le prévenu a reconnu avoir arraché le cellulaire de Maty Sall, mais soutient n’avoir commis aucune acte de violence à l’endroit de la dame.
« Fallou Diouf, ta place est en prison. Tu as bénéficié d’une grâce présidentielle, le 04 avril dernier, mais le lendemain, tu as tenté de voler des citrons dans un domicile à Touba. Et tu as été encore arrêté le 11 avril dernier », a déclaré le procureur dans son réquisitoire, rapporté par ‘’Source A’’.

Ainsi, le juge a fait savoir que le mis en cause ‘’ne va plus bénéficier d’une grâce’’. Finalement, Fallou Diouf est condamné à une peine de 02 ans ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *