Actualité justice

Affaire du Colonel Sall qui avait tué sa fille aux Mamelles : la Chambre d’accusation met fin à son internement

La chambre d’accusation a mis fin à l’internement de Mouhamed Sall, Lieutenant-Colonel, chef de section de douane du Môle 2 du Port autonome de Dakar, inculpé pour l’assassinat de sa fille âgée de 6 ans. La demande a été formulée par le doyen des juges, contre l’avis du parquet. 

Cependant, Mouhamed Sall, qui a développé des troubles mentaux après son forfait, reste sous contrôle judiciaire. 

Le lieutenant-Colonel Sall peut réintégrer la vie sociale. En effet, ses avocats avaient introduit auprès du Doyen des juges une requête pour mettre fin à son internement afin de lui permettre de réintégrer la vie sociale. 

Selon Libération, les mêmes médecins qui avaient conclu qu’il avaient conclu qu’il avait commis son acte « dans un état de démence grave passager » avaient estimé que son état de santé actuel était compatible avec un retour dans la vie sociale. 

Les faits se sont passés en août 2020 aux Mamelles, un quartier de Dakar. Dans un excès de colère, le douanier, qui a trouvé sa fille dans la salle de bain en train de se brosser les dents, a attrapé ses cheveux avant de cogner violemment sa tête sur le lavabo. 

La tête de la petite fille s’est éclatée en plusieurs morceaux. Un des débris est entré carrément dans sa gorge. Elle est morte sur le coup. Après son forfait, il a interné l’hôpital Fann de Dakar de même que sa femme qui voulait se suicider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *