A la Une Actualité Politique

Gakou déchire le deal Macky-Idy

Malick Gakou cherche-t-il à brouiller les pistes avec l’affaire Ousmane Sonko ? Le ralliement de Malick Gakou à la mouvance présidentielle avait été même déclaré imminent. Des responsables de l’Alliance pour la République (APR), y compris le maire de Guédiawaye, le frère du Président de la République Aliou Sall, l’avaient même annoncé. Et Malick Gakou ainsi que les membres de son parti ne l’avaient jamais démenti. On connaît tous, la proximité qu’il y a entre Malick Gakou et Idrissa Seck qui a finalement rejoint le camp du Président de la République avec qui, il forme à présent un duo.

Aujourd’hui, Malick Gakou s’éloigne-t-il du deal avec le duo du régime, Macky-Idy ? Ainsi, le leader du Grand parti, l’allié le plus proche de Idrissa Seck, celui dont on prédisait une entrée imminente dans le gouvernement de Macky, dit Non à la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko, cité dans une affaire de « viols répétitifs » et de menace de mort avec arme à feu.

Soutien à Sonko : Le jeu trouble de Malick Gakou

Malick Gakou veut apporter son soutien Ousmane Sonko. Ainsi, le Grand parti soutient dans un communiqué avoir donné mandat à ses députés de voter contre la levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. Et, il invite : « L’Assemblée nationale et la justice de notre pays à veiller au respect du principe de la présomption d’innocence et (des) droits constitutionnels (de Ousmane Sonko ». Comment peut-on parler de respect du principe d’innocence quand on refuse à l’Assemblée nationale de voter pour la levée de l’immunité parlementaire ?

Comme tous ceux qui s’empressent d’apporter leur soutien à Ousmane Sonko en votant contre la levée de son immunité parlementaire, ce sont Malick Gakou et compagnie qui ne veillent pas au respect du principe de la présomption d’innocence.

Ousmane Sonko est cité dans cette affaire. Pour que la vérité éclate, il n’y a d’autre choix pour lui que de répondre à l’enquête ainsi déclenchée. Lui-même le dit, il se met à la disposition de la justice si son immunité parlementaire est levée. Pourquoi donc, pour des raisons de politique politicienne, d’autres cherchent à brouiller les pistes, en indiquant être contre la levée de son immunité parlementaire ?

Et, c’est Malick Gakou dont on disait qu’il était sur le point de rallier la mouvance présidentielle qui participe à ce jeu de dupe. L’APR, Benno Bokk Yaakar (BBY) et leur nouvel allié Rewmi de Idrissa Seck s’apprêtent à lever l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko à l’Assemblée nationale. Et Malick Gakou appelle les députés à dire NON…Curieuse démarche pour quelqu’un que l’on dit sur le point de rejoindre la mouvance présidentielle, alors qu’il aurait pu faire preuve de retenue en attendant la conclusion de l’enquête. xibaru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *