A la Une Actualité international santé

Covid-19: la Chine enregistre 20 nouveaux cas…

La Chine est toujours sur le qui-vive face au coronavirus, bien que l’épidémie soit pour l’instant sous contrôle. Vingt nouveaux cas ont été rapportés pour l’ensemble du pays ce samedi 26 décembre, dont deux confirmés à Pékin. Ce qui a immédiatement sonné l’alerte : les autorités déconseillent désormais les déplacements non essentiels, à l’heure où l’Europe se rebarricade.

Ce ne sont pas seulement les cas sporadiques découverts dans la capitale chinoise ces derniers jours qui inquiètent les autorités, mais surtout l’arrivée prochaine des vacances de Chunjié, mi-février. Cette fête du printemps, qui symbolise la joie des retrouvailles en famille en Chine, est désormais aussi un traumatisme, en tous cas pour les autorités.

C’est pendant ces grandes vacances chinoises, tant attendues notamment par les centaines de millions de travailleurs migrants vivant loin de leur province natale, que s’est emballé le coronavirus en février 2020.

Les deux nouveaux cas recensés pour la journée de vendredi ont déclenché des mesures de prévention ciblées dans le district de Shunyi près de l’aéroport, mais aussi dans le grand quartier de Wangjin où vit une partie de la communauté coréenne. Affolement des smartphones ce samedi matin, avec le partage de vidéos sur le réseau wechat montrant des files d’attentes devant les tentes PCR, sur les trottoirs des résidences fréquentées par les personnes contaminés.

La 92ème réunion du groupe des directeurs chargés de la prévention et du contrôle de l’épidémie de Covid-19 considère ainsi que la période qui arrive constitue un « test majeur », écrit le groupe dans un communiqué.

Ceux qui doivent prendre l’avion ces jours prochains pour d’autres provinces ont été invités à passer des tests avant de partir, sous peine de se voir refuser par les hôtels. Pour le Nouvel An lunaire 2021, les unités de Pékin seront encouragées à « mettre en place des vacances flexibles » et probablement décalées. Selon le communiqué, il s’agit aussi « d’inciter les masses à célébrer les fêtes sur place » : autrement dit à rester dans la capitale chinoise.

Ailleurs, des tests ciblés sont également effectués, notamment dans la ville portuaire de Dalian, où sept nouveaux cas ont été rapportés pour la journée du vendredi 25 décembre. Un dépistage massif auprès de 4,76 millions d’habitants est prévu alors que 129 vols ont été annulés hier à l’arrivée et au départ de cette mégalopole du nord-est chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *