A la Une Actualité Religion société

Secte Mbakerouhou: Le fondateur avait égorgé son fils aîné lors d’une fête de Tabaski

Nouvelles révélations sur la mystérieuse histoire de la secte Mbakerouhou dont le chef se réclame prophète et fait des prières en pulaar en compagnie de ses disciples.
Selon Seneweb, qui a repris L’Observateur, le fondateur de la secte, Al Hassan Bâ, avait égorgé son fils aîné, en guise de sacrifice pour la fête de la Tabaski. Ce, avec l’accord de tous les villageois.
Mais, quand il a voulu, à nouveau, sacrifier un autre fils l’année suivante, celui-ci s’est révolté et a pu s’échapper, avant de revenir l’abattre par balle pour sauver sa peau.
Après la disparition du père fondateur, c’est le fils Daouda Bâ qui est actuellement aux commandes de la secte.
Avec lui, les pratiques demeurent encore et toujours.
Leur « Kaaba » est érigé au centre du village de Saré Ngaye, « terre promise » de ladite secte située au centre du village de Bouroco, à plus d’une cinquantaine de kilomètres du département de Médina Yéro Foula.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *