A la Une Actualité société

Justice:Le juge Souleymane Teliko face à son destin

Le jour tant attendu est arrivé. Le président de l’Union des magistrats du Sénégal et par ailleurs président de la Cour d’appel de Thiès est, ce lundi, devant le prétoire, de la chambre de discipline du Conseil supérieur de la magistrature pour répondre des faits qui lui sont imputés. Il sera jugé sur les propos tenus à l’émission Jury du dimanche, du mois de juillet dernier, déclarant que les droits de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar n’ont pas été respectés lors du procès de la caisse d’avance. Une audience qui promet d’autant que le président de l’UMS a bien blindé sa défense. En plus des ténors du barreau, d’autres magistrats se sont constitués pour assurer sa défense. Les magistrats ont, à plusieurs reprises, soutenu qu’ils resteront mobilisés face à ce qu’ils considèrent comme un affront. Mieux, ils invitent les membres du Conseil supérieur de la magistrature à suspendre leur participation aux travaux de cet organe. Il faut rappeler que c’est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Sall qui avait saisi la chambre de discipline de la haute juridiction contre le président de l’UMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *