Actualité société

MAMADOU SECK, ANCIEN CEMGA : « IL NE FAUT PAS QU’ON POLITISE CETTE AFFAIRE »

L’affaire du déguerpissement à Terme-Sud est loin de s’estomper. Elle continue de susciter des réactions. L’ancien chef d’état-major de l’armée, Mamadou Mansour Seck a, ce mercredi 14 octobre 2020, fait face à la presse pour donner sa version des faits.

Selon lui, ces terrains appartiennent à l’armée sénégalaise. Ce sont, poursuit-il, des logements de fonction qu’il faut libérer quand on va à la retraite. « Des gens qui sont atteints par la limite d’âge n’ont pas voulu quitter le logement de service ou de fonction. C’est inadmissible. Il y a aucune armée sérieuse dans le monde où les chefs acceptent cela. On accuse le chef d’état-major actuellement mais, il a trouvé le projet sur place. Il ne l’a pas inventé. Deuxièmement, il a fait appliquer la loi et le règlement. Et, dans l’armée, la première phrase que nous apprenons c’est que la discipline est la force principale des armées », a déclaré l’ancien CEMGA.

Et d’ajouter : « Un chef de famille, c’est à lui de dire, dans mon travail, ma priorité c’est d’avoir un toit pour ma famille. J’ai entendu les hommes politiques critiquer le Général. Je ne suis pas un homme politique, je n’ai aucun parti politique mais je n’admettrai pas qu’on politise cette affaire ». Estimant que l’armée est victime dans cette affaire, il dénonce le fait que des gens veuillent rester dans les logements de fonction alors qu’ils ont des maisons mises en location ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *