Actualité société

Paludisme : un moustique asiatique menace les villes africaines

Alors que la maladie se concentre aujourd’hui dans les zones rurales du continent, une nouvelle espèce, en expansion, colonise les aires urbaines.

Des dizaines de millions d’habitants de villes africaines sont menacés par un moustique vecteur du paludisme originaire d’Asie et particulièrement adapté à l’environnement urbain, avertit une étude publiée lundi 14 septembre. Le paludisme est une maladie déclenchée par un parasite (Plasmodium falciparum ou vivax) transmis principalement par une quarantaine d’espèces de moustiques. Environ 400 000 personnes en sont mortes en 2018, surtout des enfants, surtout en Afrique.Sur ce continent, l’un des moustiques principaux est Anopheles gambiae, considéré comme l’animal le plus dangereux de la Terre, mais il n’aime pas les flaques d’eau polluées des villes et n’a pas appris à pondre ses larves dans les réservoirs urbains d’eau propre. En Afrique, le paludisme se concentre aujourd’hui dans les zones rurales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *