A la Une Actualité Politique

Président De Convergence libérale Bokk Gis Gis demande la suppression du HCCT, du CESE et de la CDT

Le Sénégal a renoué avec les inondations suite aux pluies diluviennes enregistrées ce week-end. Des pluies qui ont causé d’innombrables dégâts. Pis, elles occasionné des pertes en vies humaines. Le bilan provisoire fait déjà état de six victimes répertoriées dans différentes localités du pays. « Les dommages sont si importants que beaucoup de nos compatriotes sinistres sont en plein désarroi », a constaté Pape Diop, Président De Convergence libérale Bokk Gis Gis.

Pour l’ancien président du Sénat, le Président de la République, qui vient de lancer le Plan ORSEC, doit l’accompagner d’actions fortes à l’image de ce qu’il avait fait en 2012, à savoir la dissolution du Sénat dont il était le président et le redéploiement de son budget aux opérations de secours et à l’assistance aux populations sinistrées. « La dissolution d’une ou de plusieurs Institutions comme le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, le Conseil Économique Social et Environnemental et la Commission pour le Dialogue des Territoires, entre autres, doit être envisagée. D’autant que la situation actuelle est, à tout point de vue, beaucoup plus difficile et complexe que celle de 2012 qui l’avait amené à dissoudre le Senat », a déclaré Pape Diop.Il fait constater que, cette fois-ci, le drame des inondations vient s’ajouter à la pandémie à Coronavirus avec ses effets dévastateurs sur l’économie nationale et les conditions de vie des Sénégalais. Ainsi, il encourage vivement le Président de la République à aller dans ce sens afin de soulager les populations sinistrées et d’abréger la souffrance des Sénégalais de manière générale.Emedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *