A la Une société

Des tonnes de sucre illicites saisies à Pikine…

Le Commissariat d’arrondissement de Pikine a procédé à l’interpellation de 05 individus pour association de malfaiteurs et tromperie sur la qualité.

Selon l’As, les faits se sont produits hier. En effet, c’est un appel anonyme qui a alerté les flics de Pikine sur la vente illicite de sucre non conforme aux règles commerciales conditionnées, dans un camion immatriculé 9116 BD.

Il ressort des informations toujours fournies aux limiers par la source que les occupants du camion étaient en train de mettre les sacs sur des charrettes.

Sans tarder alors, les limiers de Pikine descendent sur les lieux pour constater 04 sacs dont 01 rempli à moitié qui étaient déjà chargés sur la charrette.

Sur ce, les limiers de Pikine saisissent la marchandise avant d’interpeller alors 05 personnes trouvées sur place et qui seront conduites par la suite au Commissariat.

Il s’agit entre autres du chauffeur Modou F. habitant Wakhinane-Nimzaat, âgé de 36 ans, Cheikh K. chauffeur âgé de 47 ans, habitant Guédiawaye, Cheikh G. âgé de 51 ans, chauffeur domicilié à la cité Asecna, Mor TallaNg. chauffeur âgé de 40 ans, domicilié à Guédiawaye et Cheikh F. charretier habitant Tally Bou Bess.

D’après encore nos sources, c’est le sieur Modou F. qui aurait acheté 10 tonnes de sucre au Port de Dakar avant d’engager les services du chauffeur Ibra G. et d’un manœuvre du nom de Cheikh K. chargé de tirer le sucre et de le conditionner en vrac dans d’autres sacs.

Au cours de l’opération, 03 individus ont réussi à défalquer de ces 10 tonnes de sucre 03 sacs de 50 kilogrammes chacun et un demi-sac de 15 kilogrammes.

Suffisant alors pour que la bande des 05 soit conduit au poste de Police pour les besoins de l’enquête.

On nous apprend qu’aux dernières nouvelles, les mis en cause ont payé une contravention, c’est-à-dire une transaction pécuniaire dont le montant n’a pas été communiqué, et les 03 tonnes ont été saisies par le service départemental du Commerce. Ces 05 individus sont donc aujourd’hui libres de toute poursuite judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *