A la Une Actualité international

INCENDIE MORTEL À PARIS : MISS FRANCE, RESCAPÉE ET SOUS LE CHOC

« Pas blessée mais sous le choc ». Clémence Botino, Miss France 2020, compte parmi les rescapés de l’incendie d’un immeuble du XVIIe arrondissement de Paris. Le sinistre, dont les causes sont toujours inconnues a coûté la vie à une femme et blessé treize autres personnes. 18 habitants ont été évacués par les échelles des pompiers.

« Les pompiers sont venus la libérer de son balcon où elle s’était isolée parce qu’elle ne pouvait pas descendre par les parties communes enfumées », explique la directrice du comité Miss France, jointe par LCI, qui précise que l’incendie ne s’est pas déclaré dans l’appartement de l’intéressée.

« Imaginez vous à vingt trois ans, votre immeuble prend feu et vous vous retrouvez pieds nus en tenue de nuit sur votre balcon », détaille encore Sylvie Tellier qui évoque un événement « assez traumatisant » dans lequel, rappelle-t-elle, « une personne est décédée, et d’autres ont été blessées », dont deux grièvement.

Et de poursuivre : « d’ailleurs les secours se sont tout de suite organisés pour regrouper et accueillir les sinistrés. » Un peu plus tôt, dans une story postée sur Instagram, Sylvie Tellier avait rendu hommage aux pompiers. »C’est ma collègue qui est allée chercher Clémence et qui l’a accueillie pour la nuit » explique encore la directrice de l’organisation Miss France, soulignant qu’elle se charge de son côté d’organiser le relogement de la jeune femme car l’appartement qu’avaient occupé de nombreuses autres Miss France « est inhabitable ». Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances du sinistre.

« Je suis en ligne avec les assurances et les experts depuis ce matin », détaille-t-elle, tout en glissant qu’ »entre cet événement et la crise du coronavirus », elle va se « souvenir de l’année du centenaire de Miss France » totalement bouleversée. « Ma pauvre Clémence n’a vraiment pas de bol », ajoute-t-elle, glissant pour finir que si la Guadeloupéenne sera relogée sans tarder, elle est pour l’heure « sans écharpe et sans couronne », restées dans l’appartement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *