A la Une société

Thiès :Les retraités de l’Ipres crient au secours

Après avoir enregistré deux décès en moins d’une semaine, les retraités de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) ont organisé un sit in pour une énième alerte adressée au Président Macky Sall. 
Les retraités disent qu’ils ne sont plus acceptés dans les hôpitaux à cause d’une dette impayée estimée à plus de dix millions francs Cfa que l’Ipres doit à leurs structures sanitaires. « Nous n’avons plus accès aux soins médicaux. Nous sommes toujours refoulés par les hôpitaux qui refusent de nous soigner. Nos lettres de garantie ne sont plus prises en charge. Parce que le conseil d’administration ne paye plus les hôpitaux. Nous avons enregistré deux décès, l’épouse d’un retraité et un de nos camarades en l’espace de quatre jours », informe Ousmane Kébé, porte-parole du jour qui poursuit : « cela fait bientôt quatre mois que l’Ipres n’est pas en règle ».  
Très remontés contre la direction, les retraités n’excluent pas l’idée d’aller à la vitesse supérieure si rien n’est fait dans les plus brefs délais. Face au contexte de la covid-19, les retraités déplorent le fait qu’ils soient laissés en rade dans le programme de résilience économique et social.  « 30 % des familles au  Sénégal sont gérés par des personnes âgées. Je pense que les retraités devraient pouvoir bénéficier de l’aide alimentaire qui est distillée de gauche à droite. Certains retraités gèrent des enfants de 30 ans, 40 ans à cause du chômage grandissant », a déclaré Ousmane Kébé… DakarActu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *