A la Une Politique

Procès Lamine Diack : Habib Cissé craque à la barre et balance Massata Diack

Le deuxième jour du procès dans l’affaire présumée de corruption impliquant l’ancien président de l’Iaaf Lamine Diack, s’est déroulé ce mercredi dans un climat tendu. Selon le correspondant d’iRadio, Habib Cissé a craqué à la barre, avant de balancer Massata Diack. 
Durant le procès, explique iRadio, Habib Cissé a battu en brèche l’argumentaire selon lequel il était le conseiller de Lamine Diack. Il précise qu’il était plutôt celui de la Fédération internationale d’athlétisme. «Je n’ai jamais été mandaté par Lamine Diack pour négocier le nébuleux. Je n’ai jamais conseillé Lamine Diack dans ses affaires personnelles». 
Habib Cissé a contesté catégoriquement à la barre avoir participé au ralentissement des procédures de sanction ou de suspension des athlètes russes. Il affirme n’avoir été qu’un assistant juridique sur la négociation des contrats antidopage avec les différentes fédérations. C’est dans ce cadre-là, soutient-il, qu’il est intervenu dans le dossier russe, pendant les Championnats du monde d’athlétisme, en août 2013, à Moscou.
Habib Cissé est accusé, avec Papa Massata Diack, d’être le trait d’union entre la Fédération russe d’athlétisme et l’ancien président de l’Iaaf. 
Mais, selon le tribunal, M. Cissé et Gabriel Dollé, responsable de l’antidopage, avaient donné leur accord pour que les athlètes russes participent aux compétitions des Jo-2012 et aux Mondiaux de 2013, et écoperont d’une suspension provisoire après les championnats de Moscou. Ce que le tribunal appelle un arrangement avec M. Valentin, Président de la fédération russe, renseigne iRadio et repris par Emedia. 
Des accusations niées par Habib Cissé à la barre, même si la juge lui rappelle qu’il les avait reconnues à l’enquête préliminaire. Un deal que M. Valentin avait proposé à Lamine Diack, selon le rapport de la quatrième audition de l’ancien président de l’Iaaf qui l’avait accepté pour préparer la campagne électorale en 2012, au Sénégal.
En fin d’audition, Habib Cissé craque, en avouant avoir négocié 600 mille euros pour le compte de Papa Massata Diack.
Lamine Diack, quant à lui, fera face à la juge cette après-midi, pour être entendu au fond du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *