A la Une société

LIBERTÉ PROVISOIRE REJETÉE POUR DIOP ISEG

Le président directeur général de l’Institut supérieur d’entrepreneurship (Iseg) n’a pas encore vu le bout du tunnel. Ce dernier reste en prison. La chambre d’accusation de la Cour d’appel s’est opposée à la mise en liberté provisoire introduite par ses avocats.

Selon « Le Soleil », les juges d’appel ont, en effet, confirmé l’ordonnance de rejet, rendu par le juge du huitième cabinet d’instruction contre l’inculpé. Mais, ses avocats ne désespèrent pas, ils se disent à l’écoute de la chambre d’accusation. Celle-ci doit enrôler leur requête portant annulation de la procédure. Outre la demande de liberté provisoire, les avocats de la défense avaient introduit une annulation au motif qu’au moment des faits présumés de pédophilie, la partie civile avait dépassé l’âge de la minorité. Mamadou Diop est en prison depuis le 12 mars dernier pour une affaire de mœurs. Le juge l’a inculpé pour pédophilie, détournement de mineur et corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *