A la Une santé

Pr Moussa Seydi sur l’artémisia: »il faudrait des études plus approfondies car, d’autres résultats pourraient être trouvés »

Le médicament ou même la tisane du Covid-organics que la République de Madagascar utilise pour soigner ses malades du coronavirus, suscite plusieurs interrogations et particulièrement de critiques émanant de l’industrie pharmaceutique.

Mais malgré tout, les Malgaches ont trouvé efficace l’utilisation de ce remède à base de l’artémisia et inspiré ainsi certains pays africains dont le Sénégal.

Le professeur Seydi estime sur dakaractu, que, même agissant de manière efficace à Madagascar, il faudrait toutefois des études plus approfondies car, d’autres résultats pourraient être trouvés.

Il notera du reste que « le Directeur de la Pharmacie a déjà reçu un échantillon sur lequel il est en train de travailler, pour voir comment faire une évaluation scientifique de l’artémisia« .

Selon le chef de Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, « l’artémisia pourrait agir sur le Covid-19, du moment où elle a fait ses preuves sur certains virus comme l’hépatite B« .

En tant que chercheur, le Professeur Seydi pense qu’il faut que le médicament puisse agir au niveau du laboratoire et qu’il agisse aussi chez l’être humain, avant de prendre des décisions comme il l’a d’ailleurs fait avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine.

Estimant nécessaire de faire cette étude scientifique préalable, il a salué cette expérience du Pr. Bassène, qui est une référence dans ce domaine qui, selon lui, pourrait trouver à travers une collaboration, des méthodes assez simples, moins contraignantes pour arriver à des résultats probants. leral.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *