A la Une

« Il ne faut pas qu’on se plaigne. Nous tous, vivons cette situation »: Ismaila Lo lors de la visite du mintre de la culture aux ténors de la musique

Le président de la République, Macky Sall a invité toutes les couches sociales à s’impliquer dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. C’est dans ce sens que le ministre de la Culture Abdoulaye Diop a fait un tour mardi, de quelques personnalités de la musique sénégalaise notamment Thione Seck, Youssoou Ndour, Ismaëla Lo, Baba Maal et Oumar Pène. 

Parmi ces grandes voix de la musique sénégalaise, certaines ont fait part au ministre de leur misère causée par le Covid-19 et sont allés jusqu’à demander de l’aide à l’Etat. D’autres, par contre, plus précisément Ismaila Lo, sont d’avis que personne ne doit se plaindre, car « tout le monde vit la même situation ». 

Pour le lead vocal du super étoile, Youssou Ndour, la pandémie a impacté sur leur secteur. « Nous sommes inquiets et désespérés. Parce que nous avions mis du temps à préparer des événementiels qui, aujourd’hui, ont été tous annulés à cause de cette maladie », a-t-il fait savoir. Non sans préciser que chaque artiste musicien a un personnel de plus de 50 agents composés entre autres, des techniciens qui méritent d’être soutenus ». 

Il a informé au ministre que beaucoup de ses cadets artistes, inquiets, lui ont saisi pour qu’il « fasse le plaidoyer » vu sa proximité avec les autorités. Avant de demander à Abdoulaye Diop d’agir « le plus rapidement possible au profit des acteurs » car, a-t-il souligné, ils sont « les plus impactés ». 

Mais, le cas du leader du Raam Daan semble le plus inquiétant. Thione Seck s’est saisi de l’occasion pour se distinguer d’une manière on ne peut plus triste. « Nous vivons une situation difficile, M. le ministre. Et il faudra en informer au Président », a-t-il martelé. Et de poursuivre : « Dans ce confinement que nous vivons, aucun musicien n’a eu le plus petit sou. Man mi bokk naa ci ni loof (je fais partie de ceux qui sont à terr) ». 

Pour prouver ce qu’il dit, le père de Wally Seck a remis au ministre de la Culture ses factures d’eau et d’électricité pour qu’il les paie pour lui. 

Oumar Pène, lui semble plus préoccupé par la situation des gens avec qui il travaille. « Je travaille avec des gens qui éprouvent certaines difficultés, en cette période de pandémie, pour subvenir à leur besoin », a-t-il soutenu. 

Baba Maal, pour sa part, informe que pour l’instant, il n’a pas encore fait l’inventaire de ses pertes. « Nous sommes en train de travailler de très près avec les cabinets pour évaluer nos pertes et voir comment faire pour s’en sortir », a-t-il déclaré.

« Il ne faut pas qu’on se plaigne. Nous tous, vivons cette situation »

Plus rationnel, Ismaëla Lô, ne veut pas de complaintes de la part des artistes musiciens. Selon lui, « Il ne faut pas qu’on se plaigne. Nous tous, vivons cette situation. On n’en veut à personne pour cette situation », dira-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *