A la Une international santé

URGENT: un nouveau symptôme qui peut mener à l’amputation observé chez des malades

De récentes observations de médecins aux Etats-Unis, en France et en Chine, ont révélé que le coronavirus provoque la formation de caillots de sang. Chez certains patients, comme l’acteur Nick Cordero, celle-ci a débouché sur une amputation d’un membre.

C’est l’une des – nombreuses – sombres découvertes de la pandémie.
 Divers scénarios ont été observés chez des malades du Covid-19 ayant développé des caillots de sang et qui n’avaient par ailleurs, aucun facteur de risque. Chez certains, quand des caillots de sang se sont formés dans les veines de la jambe (phlébite), ils ont remonté vers les poumons et y ont bouché l’artère, en les mettant à l’arrêt. C’est ce qu’on appelle une embolie pulmonaire. Dans le cœur, ils ont également pu provoquer une crise cardiaque. Quand ils sont allés au cerveau, certains patients ont été victimes d’un accident vasculaire cérébral. Enfin, la formation de caillots dans des vaisseaux sanguins a également pu asphyxier les membres, nécessitant alors l’amputation.

C’est notamment le cas de l’acteur canadien Nick Cordero, qui après avoir été contaminé par le virus et avoir passé dix-huit jours en réanimation à Los Angeles, a dû se faire amputer sa jambe droite. « On parle plus souvent de comorbidité, de maladie cardiaque, neurologique… Là, on est face à quelqu’un qui avait la quarantaine et était en pleine forme », note le spécialiste santé de BFMTV Alain Ducardonnet.

D’abord en Chine, puis en Europe, et maintenant aux Etats-Unis, les médecins apprennent sur le tas et tentent de comprendre le phénomène. Peut-être est-ce dû aux antécédents cardiovasculaires ou pulmonaires de nombreux patients, avance à l’AFP Behnood Bikdeli, spécialiste en médecine interne au centre médical universitaire de Columbia. Peut-être les caillots sont une conséquence de la flambée inflammatoire associée à la maladie. Une dernière hypothèse est que le coronavirus agit directement sur la coagulation. À ce stade, rien n’est prouvé, rapporte BFMTV. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *