A la Une société

COVID 19 : UN NOUVEAU SCANDALE DANS LE MARCHÉ DE L’AIDE ALIMENTAIRE

Alors qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur la distribution des vivres aux ménages vulnérables, un autre présumé scandale intervient. Selon le quotidien L’AS, il s’agit des prix d’achat des vivres supérieurs au prix homologués par le ministère du Commerce.

En effet, selon le journal, la tonne de riz est achetée à 275 000 F CFA alors que le prix homologué de la tonne du riz brisé non parfumé est à 240 000 F CFA pour l’importateur. Idem pour le sucre dont la tonne à l’import ou usine est vendue à 545 000 F CFA, soit 27. 250 F CFA le sac de 50 Kg, le prix grossiste à 27. 250 F CFA le sac de 50 Kg et 575 F CFA, le kg en détail.

Quant à l’huile, le prix de la dosette de 250 ml à l’import est de 260 F CFA, il évolue à 270 F CFA chez les grossistes et 290 FCFA au détail. Une différence qui révolte les experts du secteur du commerce, révèle le journal.

Cependant, même si le décret du Président Macky Sall l’autorisant à prendre par ordonnance des mesures relevant du domaine de la loi pour faire face à la pandémie du Coronavirus extirpe l’opération du Code des marchés publics, la bonne gouvernance voudrait que les prix d’achat des vivres ne soient pas supérieurs aux prix homologués par le ministère du Commerce, souligne L’AS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *