A la Une Economie

AFFAIRE AKILEE : LES CADRES DE LA SENELEC DEMANDENT L’INTERVENTION DES ORGANES DE RÉGULATION

Les cadres de la Senelec s’en mêlent. La controverse née du contrat qui lie leur entreprise à Akilee ne les laisse pas indifférents. Ainsi, le Sycas (Syndicat des Cadres de Senelec), dans un communiqué parvenu à Emedia, exige l’intervention des organes de contrôle de l’Etat comme l’Ige, la Cour des Comptes, l’Armp ou l’Ofnac.

Ainsi, « dans l’intérêt d’élucider ces questions afin de lever tout équivoque et de rassurer tout un chacun sur les véritables enjeux et défis », les cadres disent exiger aux organes de contrôle de l’Etat « d’assurer la plénitude de leurs responsabilités en déclenchant les missions appropriées et relevant de leurs prérogatives. »

Dans son rôle de défense des intérêts matériels et moraux de l’entreprise, le Sycas déclare être disponible à fournir, aux organes de contrôle, toutes les informations en sa possession à ce sujet.

Un plan de restructuration et de relance du secteur de l’énergie a poussé la Senelec à s’orienter vers des compteurs intelligents. Un contrat conclu en février 2019 avec la start-up Akilee alimente la polémique sur fond de contestation du protocole de cession qui ferait la part belle à l’entreprise contractante chargée, selon les termes de l’accord, d’approvisionner l’opérateur d’électricité en compteurs intelligents. Emedia.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *