A la Une Religion

JAMRA RÉCLAME LA RÉOUVERTURE DES MOSQUÉES POUR LE RAMADAN

Les Bureaux exécutifs de JAMRA & MBAÑ GACCE, organisations islamiques, demandent la réouverture des Mosquées, pour le Ramadan, avec des mesures d’accompagnement sanitaire. Une demande motivée par les exemples de pays musulmans, à l’instar de l’Indonésie et de l’Algérie. Qui « ont expérimenté avec succès la réouverture des mosquées, moyennant des mesures d’accompagnement idoines, qui ne sont autres que le respect strict des gestes-barrières », signale leur communiqué parvenu à Emedia. Lequel ajoute qu’« en Algérie, le ministère des affaires religieuses a instruit, depuis le jeudi 12 mars dernier, les directeurs de Wilayas et les imams, d’instituer, en partenariat avec les autorités sanitaires, à l’entrée de toutes les mosquées du pays, les mesures préventives collectives anti-covid19, que sont le port obligatoire du masque, le lavage des mains, ou l’usage du gel hydro-alcoolisé, et l’imposition de la distanciation sociale, d’un mètre. »

Ainsi, tranchent Mame Makhtar Gueye et ses camarades, « après avoir été péniblement sevré de ’’Salaatul jumah’’ (la prière à la Mosquée), quatre Vendredis de suite, pourquoi n’explorerait-on pas cette latitude dans notre pays, où ses 95 pour cent de musulmans ont hâte de s’acquitter, dans la ferveur religieuse habituelle, de la panoplie de ’’faratas’’ (actes cultuels inéluctables) liés à ce 4e pilier de l’Islam, qu’est le Ramadan ? Ce mois béni de jeûne qui offre au croyant l’opportunité de tenir en bride ses bas-instincts ; de ne plus donner libre-cours aux turpitudes de l’ego ; de prendre résolument le dessus sur les laideurs de son ’’âme animal’’ ; pour faire éclore davantage le sublime rayonnement de son ’’âme angélique’’. Afin qu’elle poursuive sereinement sa glorieuse élévation spirituellement pour s’unir au Miséricordieux ».

Pour l’heure, l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu, allant de 20 heures à 06 heures du matin, est en vigueur jusqu’au 4 mai prochain. Avant JAMRA & MBAÑ GACCE, la Ligue des Imams est déjà montée au créneau, demandant la réduction des horaires du couvre-feu de 21 heures à 04 h 30 du matin, pour les besoins du ramadan.

Dans une interview accordée dernièrement à France 24 et Rfi, le chef de l’État, Macky Sall, évoquait plutôt la possibilité de corser le couvre-feu, de 18 heures à 07 heures du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *