Opinion

Criminalisation du viol : Hélène Tine recommande de réexaminer la loi

Tout comme l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), Hélène Tine émet des réserves sur la loi criminalisant le viol et la pédophilie, relate dakarmatin.«Cette loi a été votée dans la précipitation, dans l’émotion et dans le traumatisme, nés du viol suivi du meurtre de Bineta Camara et de la fille tuée de 61 coups de couteau à Thiaroye. Il faut revisiter la loi et mettre en place, après son vote, un mécanisme de suivi de cette loi pour la rendre plus efficace», a-t-elle plaidé, ce dimanche, à l’émission Grand Jury de la Rfm. Elle déclar:«L’essentiel, ce n’est pas de voter une loi mais il faut qu’elle soit applicable». Non sans plaider «la mise en place d’un cadre dans lequel les magistrats devraient être impliqués dans le processus d’élaboration qui permet d’évaluer l’applicabilité de la loi».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *