Actualité international

Neuf morts dans une fusillade en Allemagne : la thèse d’une attaque xénophobe privilégiée

Neuf personnes ont été tuées mercredi soir dans deux fusillades visant des bars à chicha d’Hanau, près de Francfort en Allemagne. Après avoir « lancé une chasse à l’homme à grande échelle » pour retrouver le tireur, la police allemande a annoncé ce jeudi matin qu’il avait été retrouvé mort à son domicile d’Hanau. Il s’agit d’un citoyen allemand, Tobias R., âgé de 43 ans, titulaire d’une licence de tir sportif.

Un second cadavre a été retrouvé au domicile du suspect. Selon les autorités locales, il s’agit de la mère du suspect, âgée de 72 ans.  « Il n’y a aucune indication que d’autres suspects étaient impliqués », a précisé la police sur Twitter.

Selon Peter Beuth, ministre de l’Intérieur du land de Hesse, où se trouve Hanau, il s’agit d’un acte xénophobe. « Les procureurs fédéraux se sont saisis de l’enquête et il existe des indices d’un arrière-plan extrémiste de droite », a en outre indiqué un porte-parole du parquet.

Un manifeste de 24 pages contre les étrangers

L’auteur présumé de la double fusillade a laissé une lettre dans laquelle il exprime des positions d’extrême droite, rapportait Bild ce jeudi matin sur son site Internet. Le journal allemand précise qu’il a également laissé une vidéo dans laquelle il revendique la responsabilité des attaques. Selon Peter Neumann, spécialiste du terrorisme au King’s College de Londres, qui a pris connaissance de la lettre, il s’agirait en effet d’un « manifeste de 24 pages » témoignant d’une « haine des étrangers et des non-blancs ». Il le décrypte dans une longue série de tweets,

Selon Reuters, les informations de la police suggèrent que le tireur présumé s’est donné la mort à son domicile après avoir fui les lieux de l’attaque à bord d’un véhicule de couleur sombre.

Sa voiture passée au crible

D’après le journal allemand Bild, des munitions et des revues spécialisées sur les armes à feu ont été retrouvées dans son véhicule, une BMW qui est actuellement examinée par la police technique et scientifique.

Neuf victimes

« À ce stade, la police peut seulement confirmer que huit personnes ont été mortellement blessées », avaient indiqué les autorités, mercredi soir, dans un communiqué. Une personne grièvement touchée a succombé ce jeudi matin à ses blessures, portant le bilan de ces fusillades à neuf tués, selon un porte-parole.

Un important dispositif policier avait été déployé dans cette ville, située à une vingtaine de kilomètres de Francfort. Un journaliste de l’AFP sur place racontait avoir vu une trentaine de voitures de police partir du commissariat de Hanau et selon des témoins, des policiers munis de mitraillettes ont été déployés dans la ville.

Vers 22 h, une première fusillade aurait visé un bar à chicha au cœur de cette ville allemande d’environ 90 000 habitants. Trois personnes auraient été tuées sur ce site. Des témoins ont rapporté avoir entendu une dizaine de coups de feu, comme en témoignent certaines vidéos publiées sur Twitter.

L’auteur des coups feu aurait ensuite quitté en voiture ce premier site en direction de la Kurt-Schumacher Platz, dans le quartier de Kesselstadt, selon la police. Une seconde fusillade s’est alors produite qui aurait au moins cinq morts.

Trois morts sur le premier site, cinq sur le deuxième et une personne décédée ce jeudi matin des suites de ses blessures : le bilan de la tuerie s’éléverait pour l’heure à neuf morts, sans compter le tireur et le corps découvert à ses côtés.

Sur Twitter, ce jeudi matin, Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement fédéral allemand, a apporté son soutien aux familles des victimes :

« Nos pensées accompagnent ce matin les personnes qui sont touchées par le crime horrible qui a été commis à #Hanau. Nous exprimons notre profonde sympathie aux familles qui ont perdu l’un des leurs. Nous espérons que les blessés se rétabliront bientôt ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *