Actualité Economie Politique

La collégienne vole un million de Fcfa à son père pour le donner en cadeau à son copain

Pour prouver son  amour à son petit ami, la fille mineure, élève en classe de 3e, n’a trouvé rien de mieux que de voler l’argent de son père pour le lui offrir en cadeau.  Le préjudice, échelonné sur plusieurs mois, serait estimé à plus d’un million de FCFA.  Le bénéficiaire des largesses de la fille est arrêté et envoyé en prison.

A peine sorti de la minorité, M.T, élève en classe de Première dans une prestigieuse école de la ville,  vient de s’empêtrer dans une invraisemblable affaire de complicité de vol, recel  et détournement de mineure,  qui lui a grandement ouvert les portes de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Louga.  En effet, d’après des sources très proches de ce dossier, ébruité par les éléments du commissariat urbain de Louga,  les déboires judiciaires du jeune mis en cause, placé sous mandat de dépôt depuis vendredi dernier, ont débuté lorsqu’un riche commerçant ayant pignon sur rue au centre ville a porté plainte contre lui. 

Le papa meurtri reproche au jeune homme âgé de 18 ans d’être derrière sa fille, mineure de 16 ans, qui lui a soustrait frauduleusement  plusieurs sommes d’argent. Le préjudice serait estimé à plus d’un million de FCFA.  Le mis en cause qui sortait avec cette collégienne « fille à papa », recevait souvent des cadeaux en espèces  sonnantes et trébuchantes de la part de sa dulcinée. Celle-ci, pour mieux plaire à son copain, qu’elle chérissait tant, avait l’habitude de plonger sa main baladeuse dans  le coffre-fort de son  papa.

Seulement, pour mieux dérouler son stratagème sans éveiller le moindre soupçon de ses parents,  la fille, sachant que l’argent était en paquets de 100 mille francs FCFA,   prenait un billet de 10 mille dans chaque pile. Après s’être bien servie, elle file tout droit remettre le tout à son petit ami. Celui-ci, qui avait toujours les poches remplies d’argent a commencé à mener la belle vie. Son train de vie a changé.  Il a acheté une  moto de marque et fréquentait certains milieux mondains de la ville, notamment les restaurants le luxe en compagnie de sa bande de copains. Ignorant que chaque chose a une fin, le lycéen a été démasqué au moment où il s’y attendait le moins. Après avoir reçu tout dernièrement  une somme de 300 mille de francs de la part de «sa vache laitière», il a fait monter les enchères, en lui demandant à nouveau  la même somme.  

C’est ainsi que la demoiselle, comme à l’accoutumée, est allée soustraire de l’argent à son père. Malheureusement pour elle, au moment où elle se mettait à compter ladite somme volée, sa tante la surprend. N’en croyant pas ses yeux, elle la presse de questions pour avoir une idée de la provenance de l’argent qu’elle tenait entre ses mains. Finalement, sachant qu’elle n’a plus d’échappatoire, elle a avoué avoir soustrait frauduleusement et à plusieurs reprises de l’argent du coffre-fort de son papa.  

Mieux, elle a ajouté qu’elle a remis toute cette manne financière à son petit ami. Informé, le père de la fille, qui avait pourtant remarqué  des sommes comprises entre 10 et 20 mille manquaient souvent, il ne s’imaginait pas être victime d’un vol.  C’est ainsi qu’il a porté plainte contre son « beau-fils » pour complicité de vol et recel consécutif à un vol. Mis aux arrêts, le mis en cause a avoué partiellement les faits. Pour lui, « sa petite amie ne lui a donné que 300 mille francs. Il a acheté une moto et un portable à 150 mille, qu’il a par la suite offert à celle-ci». Malgré tout, il a été déféré au parquet de Louga et envoyé en prison. L fille, arrêtée elle aussi par la police, a été finalement relaxée. Mineure, elle serait couverte par l’immunité parentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *